Logo

Le cimetière des pirates

illustration 3 cercles
cercle rouge
Visuel Le Cimetière des Pirates

Résumé

Embarquée pour un voyage au long cours, Iris, comtesse de l’Espinasse, fait contre toute attente la rencontre de Zora Carpate, la seule femme pirate des mers occidentales.

Elles sont dès lors entraînées dans une haletante chasse au trésor.

Seules, et menacées par le chant envoûtant des Sirènes et les fantômes de pirates, elles ne parviendront à se sortir d’affaire qu’avec l’aide d’un équipage d’enfants.

Des enfants qui feront avec elles la découverte d’un trésor merveilleux… et surprenant.

Distribution

Auteurs : Valérie Lausnes et Caroline Matteï
Mise en scène : Judith Rotbart et Vincent Auvet
Scénographie : Tania Rotbart
Décor : Vincent Moiteaux
Peinture : Florence de la Mardière
Musique : Stéphane Androuin
Lumière : Alexandre Prat
Maquillage effets spéciaux : Jérôme Jardin 
Lumière : Antoine Perdreau
Photos : Alain Hervier
Avec : Carole Lagasse dans le rôle de Zora Carpate et Claire Dumelz dans celui d’Iris de l’Espinasse

Informations pratiques

Durée du spectacle : 50 min sans entracte
Nombre d’intervenants : 2 comédiennes et 1 technicien
Jauge maximale : 400 spectateurs pour une séance Tous Publics
150 spectateurs pour une séance scolaire
Conditions techniques : nous sommes autonomes côté son et lumière si nécessaire.

Représentations

Le Cimetière des Pirates est né en 2003, et il tourne toujours.

A son actif : 108 représentations à ce jour pour plus 10 000 spectateurs, dont sa participation au Festival de Sartrouville, au Festival de Coye la Forêt et le Festi’Mômes d’Hardelot.

Note de l'auteur

Alors que les histoires de piraterie ne proposent aux personnages féminins que des rôles de belles ravies servant uniquement de butins, nous avons voulu faire fi de ces clichés. Aussi avons-nous choisi d’offrir aux femmes l’opportunité d’être des protagonistes dignes d’intérêt.

Ainsi sont nées Zora Carpate, la seule femme pirate des mers occidentales, et Iris de l’Espinasse, jeune comtesse prisonnière de son beau château. Deux jeunes femmes totalement différentes, deux mondes qui s’opposent…

Pour aller au bout de notre logique, le trésor aussi se devait d’être original et fertile pour l’imaginaire, et les batailles devaient être celles des « mots dits » pour reprendre « l’expression – jeu de mots » de l’énigme figurant sur le parchemin : les « maudits »…

Valérie Lausnes et Caroline Matteï

Cette création a reçu le Premier Prix au Festival de Sartrouville 2003 et fut agréée par le Département du Nord, dans le cadre du dispositif de l’aide à la diffusion culturelle.

cercle jaune

Le spectacle en images...

Ce qu'en dit la presse...