Logo

Le fabuleux voyage d'Adelaïde en Europe

illustration 3 cercles
cercle rouge
Visuel Le fabuleux voyage d'Adelaïde en Europe

Résumé

Grand-reporter de la Trans-Europe des Contes, Adélaïde entraîne dans sa course folle ses jeunes amis Adèle et Tran. 

Téléportés grâce à elle de capitale en capitale, ils partent à la conquête des contes populaires européens et de leurs éminents personnages : le Minotaure, la Reine des Neiges, Hans le joueur de flûte, Alice au Pays des Merveilles, Le petit Chaperon Rouge et bien d’autres encore.

Prêts pour le décollage ? Alors attachez vos ceintures ! 

Distribution

Auteur : Mimi Contesse
Mise en scène : Vincent Auvet
Scénographie : Christine Dècle
Décor : Cécile Ramiéri
Lumière : Antoine Perdreau
Bande Son : Jean-Marie Burucoa
Avec : Claire Dumelz dans le rôle d’Adèle, Louis Phan dans celui de Tran et la voix de Carole Lagasse dans le rôle d’Adélaïde.

Informations pratiques

Durée du spectacle : 50 minutes sans entracte 
Nombre d’intervenants : 2 comédiens et 1 technicien 
Jauge maximale : 400 spectateurs pour une séance Tous Publics / 150 spectateurs pour une séance scolaire
Conditions techniques : nous sommes autonomes côté son et lumière si nécessaire.

 

Représentations

Créée en 2009, cette création s’est jouée pour 38 représentations et près de 4 000 spectateurs pour, notamment, le Festival L’Eté des p’tits Futés et le Festival Les petits Voyageurs de la Passerelle à Paris.

Elle ne tourne plus mais nous avons eu un grand plaisir à lui donner vie.

Note de l'auteur

L’aventure européenne de la grand reporter Adélaïde nous attend ! Elle nous entraine dans une sarabande de rencontres avec des loups, des monstres, une reine des neiges dans ses habits de plumes et ses bijoux de glace qui ne fondent pas… Sans oublier un joueur de flûte… Comment dire ? Fort impertinent. 

Ciel ! J’oubliai l’essentiel : Adélaïde nous offre l’Europe ! L’Europe hors de sa géographie, de son histoire ou des aléas de sa politique ? Non, non : elle se confronte courageusement aux personnages mythiques qui traversent nos histoires d’enfances toutes nations confondues. Adélaïde ose s’adresser à notre inconscient collectif. Whaooouh ! Ca va déménager. Et ce, jusqu’au final du premier périple de sa course, dans la ville qui comprend si bien le langage symbolique : Venise.

Nota bene : Adélaïde s’est fait un peu prier, mais la perspective de prendre l’air dans les capitales et de rencontrer les stars de la culture populaire l’a fait rêver. Finalement, cette intrépide reporter a bien voulu faire équipe avec moi, Mimi Contesse. Ainsi est née la Trans Europe des Contes. Il y avait du vent dans les voiles. Le vent de l’aventure soufflait. Je me suis laissée embarquer dans son sillage. Et les mots ont suivi…

Mimi Contesse

cercle jaune

Le spectacle en images...

Ce qu'en dit la presse...